Don't mess with the rabbit - mandrake - mandragore diy

Do it Yourself : Les jolies Mandragores vivantes ⚯͛

Don't mess with the rabbit - mandrake - mandragore diy

Vous vous souvenez de la Rentrée à Poudlard, les événements pour Potterheads que j’avais organisé l’été dernier à Paris ? Lors de ces journées magiques, les élèves avaient assistés à leur premier cours de botanique, où ils avaient transformé des ficus moldus en mandragores plus extraordinaires les unes que les autres (vous avez des exemples des réalisations dans la vidéo de l’article qui retrace les événements). Et aujourd’hui, je vous explique comment faire pour que vous puissiez avoir votre propre mandragore !

Mandragore Le jardin de sante Edition Paris Philippe Le Noir 1539 source Gallica

Alors oui, ma mandragore est une nana nue, pour la simple  raison que j’avais envie de sculpter une mandragore inspirée des anciens livre de « monstruosités botaniques » plutôt que de celles des adaptations cinéma d’Harry Potter et que le petit arbre que j’ai choisi avait naturellement des formes qui faisaient penser à un corps de femme.

Comme sur cette gravure de Mandragore, tirée du livre « Le jardin de santé » (« Hortus sanitatis ») de CUBA, Joannes / CUBA, Johann von aux éditions Paris : Philippe Le Noir, 1539. Source Gallica.

Mais rien ne vous oblige à rester fidèle à aucune représentation existante, vu que chaque Ficus a une forme qui lui est propre, votre mandragore sera unique. Quand vous choisissez votre petit arbre, faites en sorte d’en prendre un qui vous inspire quelque chose, comme lorsque l’on voit des formes dans les nuages. Cela peut être une forme humaine, un animal, un objet, un visage… Il n’y a aucune limite !

Lors des ateliers de la Rentrée à Poudlard, il y a eu, entre autres, une pieuvre, un éléphant, des fesses, un visage…

Ce que j’aime le plus dans ce DIY, c’est que ce n’est pas juste une figurine de mandragore, c’est une vraie plante, il faut en prendre soin, et on ne peut pas prévoir comment elle va évoluer  en poussant.

Matériel:

– Un petit ficus (le mien vient de chez Truffaut, qui était un de mes partenaires chouchous de l’événement)
– De la pâte à modeler séchant à l’air (ma pâte vient également de chez Truffaut)
– De la peinture acrylique, j’ai utilisé des « acryl color » de Marabu:
* 045 Dark Brown
* 040 Medium Brown
* 042 Sand
* 073 Black
–  Un pinceau
–  De l’imagination

Une fois que vous avez trouvez la forme que vous voulez donner à votre mandragore, commencer à appliquer la pâte, sans la mouiller, en appuyant bien pour que ça adhère sur le tronc et commencer à sculpter.

sculpter-mandragore

Une fois que vous êtes satisfaits de votre sculpture vous pouvez la lisser légèrement avec un petit peu d’eau.

Don't mess with the rabbit - Sculpture de vraie Mandragore 1

Mélanger les peintures jusqu’à obtenir une couleur proche du tronc de la mandragore, et recouvrir les parties sculptées. Dépasser un peu sur le tronc, pour fondre la teinte et ne pas avoir de démarcation de couleur nette.

Don't-mess-with-the-rabbit---Peindre-mandragore

Une fois la peinture brune séchée, appliquer à l’aide d’un pinceau sec de la peintre crème par petites touches en vous inspirant des tâches claires naturellement présentes sur le tronc.

Don't mess with the rabbit - Mandragore - tache claire

Votre mandragore est prête !

Lorsque vous l’arrosez, éviter de trop mouiller le tronc. La peinture ne bougera pas (l’acrylique forme une couche pastique) mais la pâte risquerait de se désolidariser.

Surtout n’hésitez pas à me montrer vos mandragores sur les réseaux sociaux (Instagram, Twitter, Facebook), j’ai vraiment hâte de les voir ! (certain.e.s participant.e.s des ateliers m’envoient régulièrement des nouvelles des leurs & c’est vraiment chouette ^^)

don't mess with the rabbit - mandrake diy - tuto mandragore harry potter

Don’t mess with the rabbit© – Tous droits réservés, demander avant utilisation.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  • Samsha

    25.04.2018 at 06:59 Répondre

    Trop mignon ce DIY! Il faut que j’essaye.

  • Fanny

    25.04.2018 at 14:48 Répondre

    Ta mandragore me fait penser aux premières statuettes représentant les déesses de la fertilité et retrouvées dans des grottes préhistoriques

Post a Comment